Combien de temps faut-il pour vendre sa maison ?

Vous envisagez de vendre votre bien immobilier ? Vous vous êtes déjà certainement interrogé au sujet du temps que cela va prendre. Vendre sa maison peut prendre du temps, entre la décision de mettre en vente et la signature de l’acte authentique, il existe plusieurs étapes qui exigent certains délais sur le marché immobilier.

La mise en vente

Lorsque vous décidez de vendre votre maison ou appartement, il est d’abord essentiel d’en faire estimer la valeur selon les prix du marché. Car, si le prix de vente est trop élevé, vous risquez de décourager les futurs acheteurs, mais s’il est trop faible, vous pourriez vous retrouver dans une situation désavantageuse lors de la vente de votre propriété. De cette façon, l’estimation immobilière permet de  vendre un bien plus facilement et de limiter les marges de négociation de l’acquéreur potentiel qui pourrait vouloir baisser le prix. Estimer votre bien a donc pour objectif d’obtenir un prix réaliste – mais pas définitif – pour que vous puissiez le vendre dans les meilleurs délais en mettant toutes les chances de votre côté. Vous souhaitez en savoir davantage sur l’estimation de votre bien ? N’hésitez pas à consulter notre article à ce sujet et profitez d’une estimation gratuite avec Cap-Sud !

Une fois le prix fixé, il sera ensuite temps de publier une ou plusieurs annonces immobilières à ce sujet. Pour augmenter vos chances de vendre, il faudra séduire les acheteurs avec des photos de qualité afin de présenter le bien le mieux possible et de montrer sa plus-value. Il convient également d’identifier les points forts et de rédiger une description, mais aussi de décider des lieux où diffuser votre annonce. En outre, vous devrez également rassembler certains documents nécessaires à la vente immobilière. Ce délai varie donc selon le vendeur, ses disponibilités ou encore selon la Région dans laquelle le bien se trouve (Wallonie, Flandre, Bruxelles). Afin de réduire ce délai au maximum, vous pouvez passer par des agents immobiliers. Ils prendront en charge votre dossier de vente et vous permettront de maximiser le prix que vous pourriez obtenir sur le marché. La prise en charge de votre projet immobilier par un agent pourra également vous soulager d’une bonne partie des formalités dont vous auriez dû vous acquitter.

Trouver l’acheteur

Lorsque l’annonce immobilière est diffusée et visible, les visites peuvent commencer pour trouver un acquéreur. Selon le type de bien que vous vendez, sa situation, ses atouts (terrasse, jardin, performance énergétique, superficie, etc.), cela peut être plus ou moins long. En effet, pour réussir une vente, il est nécessaire de montrer le bien sous son meilleur jour, tout en permettant aux acquéreurs potentiels de se projeter rapidement sans taire les défauts du bien. Là encore, la disponibilité et la flexibilité du vendeur seront déterminantes dans la durée de cette phase. En faisant appel à un professionnel de l’immobilier, vous pourriez vous décharger de cette étape chronophage, et parfois décourageante si vous décidez de vendre sans agence. En outre, passer par une agence immobilière permettra de trouver en exclusivité des acheteurs potentiels pour espérer vendre rapidement votre bien. En effet, elle s’adressera directement à ceux qui seront susceptibles d’être intéressés.

De l’offre d’achat au compromis

Lorsque vous avez trouvé l’acquéreur, vous pouvez établir la promesse de vente (ou l’option d’achat immobilier). En général, il ne s’agit pas d’une promesse unilatérale, mais plutôt d’un accord entre les deux parties. Il est également possible pour l’acheteur de formuler une offre d’achat. Celle-ci reprend les différentes informations légales nécessaires, et peut également contenir une condition suspensive. La plus répandue est la condition suspensive d’octroi de prêt ; elle impliquera que l’acheteur doive se rendre, au minimum, dans deux institutions bancaires pour lever ou non cette condition.

Toutefois, l’étape de l’offre ou de l’option n’est pas obligatoire dans le processus de vente. Si l’une ou l’autre est établie, vous devrez tenir compte du délai qui y est indiqué. S’il n’existe pas de règle concernant ce délai, il est fréquent que la durée d’une offre ou une option soit de 24 h à une semaine. C’est celui qui la formule qui indique son délai de validité. Lorsque l’option est levée (ou l’offre acceptée), on va pouvoir passer à l’étape de la signature du compromis. Si vous désirez davantage d’informations au sujet du prix de vente, de l’offre, de l’option, du compromis ou de l’acte authentique de vente, n’hésitez pas à consulter notre article dédié!

Du compromis à l’acte authentique de vente

Comme indiqué, le compromis suit l’offre ou l’engagement d’acquérir et précède la signature de l’acte authentique. S’il peut être rédigé uniquement entre le vendeur et le futur acheteur, il est plus prudent de le faire vérifier par un professionnel. Votre agent immobilier ou votre notaire saura s’assurer qu’il ne comporte pas d’erreur ou de clause abusive.

Lorsque le compromis est signé, le notaire va pouvoir examiner toutes les conditions du contrat de vente et effectuer les recherches nécessaires à son bon déroulement. C’est aussi entre la signature du compromis et celle de l’acte authentique que les institutions bancaires vont pouvoir examiner la solvabilité de l’acquéreur et lui accorder (ou non) un crédit immobilier. Toutes ces démarches demandent du temps et il faut en tenir compte lors du projet de vente.

Si vous décidez d’indiquer une date pour la signature de l’acte authentique dans le compromis, veillez à garder à l’esprit le temps dont les différentes parties prenantes auront besoin. Si le délai convenu n’est pas respecté, vous risquez de devoir payer des indemnités de retard à l’acheteur ou inversement.

D’ordinaire, on considère qu’un délai 3 mois est nécessaire entre la signature définitive du compromis et celle de l’acte de vente. S’il n’existe pas d’impératif légal, vous devrez, en revanche, tenir compte du délai fiscal. En effet, les droits d’enregistrement sont dus endéans les 4 mois de la signature du compromis de vente. Dans l’hypothèse où une condition suspensive serait présente, le délai de 4 mois commencera à courir à la date de la réalisation de cette condition. 

À présent que vous en savez un peu plus au sujet des différentes étapes de la vente et du temps qu’elles requièrent, vous devriez pouvoir estimer plus facilement le temps dont vous aurez besoin pour réussir à vendre votre propriété dans les meilleures conditions.

Vous souhaitez accélérer la vente de votre bien ou simplement être accompagné tout au long du processus afin de vous libérer des formalités contraignantes ? Prenez contact avec les agences immobilières du groupe Cap-Sud pour en savoir plus au 0800/12.822 ou par e-mail via [email protected]

Ne restez plus tout seul !
Faites appel à des experts ! ​

Partagez - nous sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.