Viager

Le contrat viager

Une alternative adaptée à vos besoins !

Qu'est-ce que le viager?
« Viage » en vieux français signifie Temps de Vie. Le contrat du viager est défini par l’article 1964 du code civil comme un contrat aléatoire car on en connaît les probabilités, mais pas l’issue certaine.
Contrat de vente d’un bien immobilier par lequel l’acheteur (appelé le Débirentier) verse au propriétaire (le Crédirentier) durant toute la durée de vie de ce dernier, une rente appelée rente viagère. En plus de cette rente viagère, le débirentier peut avoir à payer une première mise de fonds, dite «bouquet » largement inférieur au prix réel du bien et venant en déduction du calcul de la rente viagère.
Le montant du bouquet et celui de la rente sont calculés en fonction de la valeur vénale du bien, l’espérance de vie du crédirentier, le taux de rendement supposé du capital investi et si le bien est libre ou occupé. Il est préférable de faire appel à un spécialiste pour la vente en Viager.
Précédent
Suivant

Le viager est une formule d’avenir pour vos retraites.

Redécouvrons ce produit

Les formules

Découvrez les 4 formules présentes dans le viager

Le Viager Occupé
Forme la plus fréquente du viager immobilier. Le vendeur (crédirentier) se réserve la jouissance du bien vendu durant toute sa vie. Le cas échéant il peut y renoncer, moyennant une augmentation de la rente. Cette modalité est à prévoir au moment de la vente. Le vendeur supportera les charges dites «locatives ». L’acquéreur aura la jouissance du bien au décès du crédirentier. Cette formule permet au vendeur crédirentier de continuer à vivre chez lui en payant moins de charges.
La Vente à Terme
Le prix et la durée d’occupation sont déterminés lors de la vente. Un versement comptant et des mensualités réparties sur un certains nombres d’années détermine le prix à payer. Si le bien est libre, le prix correspond à sa valeur vénale, si le vendeur se réserve un certain temps de jouissance une décote sera appliquée. Si le vendeur décède avant d’avoir perçu toutes les mensualités, ce seront les héritiers qui en bénéficieront jusqu'au terme.
Le Viager Libre
Le vendeur cède la propriété et la jouissance de son bien à l’acquéreur qui en échange lui verse un bouquet et une rente. Dans ce cas de figure, les impôts et charges incombent à l’acquéreur.
Cliquez ici
La Nue Propriété
Ici, l’acquéreur possède uniquement la nue-propriété du bien. Le vendeur conserve la jouissance (usufruit) du bien jusqu’à son décès. L’acquéreur paie un prix fixé au départ, sans qu’aucune rente ne soit due.
Précédent
Suivant

L'achat en viager

Vous vous demandez pourquoi acheter en viager ?

Si nos aînés doivent vivre sereinement de leur retraite, les jeunes générations doivent la prévoir… On peut dire que le viager est un lien entre deux générations. Les aînés transmettent leur bien en échange d’une rente et les plus jeunes se constituent un capital en vue du futur. Acheter en viager c’est se bâtir un patrimoine immobilier.

Valeur

En fonction du type de viager choisi, le prix du bien diffère de la valeur vénale.

Aucune gestion

Dans le cas d’un viager occupé, pas de gestion locative. L’occupant (crédirentier) se doit de continuer à entretenir le bien.

Occupation

Possibilité d’occuper le bien si l'achat de celui-ci est en viager libre.

Faible mise

Une mise de départ (bouquet) beaucoup plus faible.

Flexibilité

Plus de souplesse que dans un achat à crédit classique.

Frais de mutation

Basés par rapport à la valeur occupée du bien.

Pas de frais

Aucun frais bancaire, pas de justificatif de revenus.

Vente

Possibilité de revente du bien.

Acquisition

Possibilité d’acquérir plusieurs biens en viager sous forme de société afin de répartir les risques inhérents.

Pourquoi vendre en viager ?

Vous vous demandez pourquoi vendre en viager ?

Des questions ?

Laissez-nous y répondre !